Château de Bressuire
Château de Bressuire
Eglise de Saint Sauveur (79)
Eglise de Saint Sauveur (79)
img_6341-21
img_6341-21
img_20220421_213019_372
img_20220421_213019_372
img_20220422_214653_085
img_20220422_214653_085
Circumpolaire château de Bressuire
Circumpolaire château de Bressuire
50 images compilées avec Starmax
Perros-Guirec
Perros-Guirec
2112-26026_perros-guirec
2112-26026_perros-guirec
Au Mont Dore
Au Mont Dore
Il reste encore de l'or blanc ...
Il reste encore de l'or blanc ...
Paysage d'hiver dans les alpes par temps couvert
Paysage d'hiver dans les alpes par temps couvert
cache-cache
cache-cache
img_7399
img_7399
img_7397
img_7397
img_7382
img_7382
couvaison
couvaison
en duo
en duo
A trois
A trois
Sylvie
Sylvie
A quatre
A quatre
Pervenche
Pervenche
En bonne compagnie
En bonne compagnie
6491-919
6491-919
6493-921
6493-921
6494-922
6494-922
Premier givre
Premier givre
Skate à Bressuire
Skate à Bressuire

210519 Expo Airvault a7fc2

Article de presse CO du 16 juin

Christine et Jean-Paul Fiévet partagent une passion commune pour la photo

Christine et Jean-Paul Fiévet, passionnés par la photo, ne
sont pas avares d’explications.

Entretien

Jusqu’à la fin septembre, de 14 h 30 à 18 h 30, le musée Jacques-Guidez présente une exposition sur l’histoire de la photo, de la chambre noire au numérique. Jean-Paul Fiévet a confié une soixantaine d’appareils photo, trépieds, objectifs, pellicules, photos… de sa collection qui illustrent une épopée qui commence à la fin du XIXe siècle.

Natif de Saint-Loup-Thouet (Saint-Loup-Lamairé), Jean-Paul baigne dans la photographie dès son plus jeune âge puisque son père, Édouard, y tient son magasin de photographe dans la rue principale avant de s’installer à Airvault, près du Vieux Relais. « J’ai fait mes premières photos de mariage à Saint-Loup à 14 ans » se
souvient-il. Sa famille ayant déménagé à Chartres, Jean-Paul poursuit ses études à l’IFP (Institut français de photographie) de la rue Paul-Valéry, à Paris, où il rencontre Christine, puis à l’ENS (Ecole nationale supérieure) Louis-Lumière de Vaugirard.

Entre le costume sombre et la robe du marié

Installé à Dreux puis à Soissons, il revient, à la retraite, à Thouars pour se rapprocher de ses racines avec Christine, retrouvée après 36 ans de séparation.

C’est avec l’évolution de la technique que Jean-Paul se met à collectionner les appareils photo : « Avec la simplification et la
miniaturisation des appareils, mes clients voulaient en changer et me demandaient de reprendre l’ancien pour un nouveau. C’est ainsi que j’ai possédé de nombreux appareils que j’ai conservés. »

Passionnés par leur métier, Jean-Paul et Christine ne sont pas avares d’explications quant à la façon de travailler avant le numérique. « À mes débuts, pour les mariages, compte tenu de la taille des formats on ne faisait que quatre clichés, quand ils se sont réduits, on est passé à six puis dix… Maintenant, on trie » explique Jean-Paul : « On retouchait les négatifs des photos pour gommer les rides, les boutons, et on utilisait les papiers les plus adaptés pour tirer. Pour les mariages, il fallait trouver le bon équilibre entre le costume sombre du marié et le blanc de la robe pour que le drapé apparaisse nettement. »

Il reconnaît avoir eu de belles satisfactions, quand une photo plaisait aux nouveaux mariés.

Le métier de photographe, initié par son père Édouard, a fait tache d’huile dans la famille de Jean-Paul. Son frère cadet et son petit frère installé à New York, son fils Philippe, son cousin Bruno Bernard à Airvault et Saint-Varent ont suivi la même voie et Christine, qui a enseigné la photo dans les écoles a, elle aussi, un père photographe. Un art qui doit faire l’objet de nombreuses discussions dans les réunions familiales.



Musée Jacques Guidez - Airvault (79600)

Accès à toutes les photos en extérieur ou en galeries, libre et gratuit du 26 juin au 26 septembre 2021
Moncoutant 2021 8e89a
https://www.festivalphotomoncoutant.fr/edition-2021/
Faire revenir Reza à Moncoutant, c’est un joli coup réussi par l’association du festival photographique, pour la dixième édition, du 20 juin au 27 septembre.

Les adhérents de l’association ont exposé leurs travaux du 24 SEPTEMBRE 2005 au 09 OCTOBRE 2005.
La galerie

2019 retrospective 4c1a9

Exposition "Bocag'émotions" de Francis Massias (photographe) et de Michel Clisson (sculpteur) du samedi 23 mars au 14 avril 2019 à Bressuire, Galerie des Arcades.

 

 

Expo photos "Regards"

 

Comme chaque année, 8 artistes de l’atelier photos "Regards" de Bressuire viendront exposer 6 oeuvres de leur choix, pour notre plus grand plaisir.
Venez les découvrir du 8 au 31 janvier 2019.

Vernissage le mardi 8 janvier lors des voeux du Président

Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Les adhérents de l’association exposent leurs travaux aux Chateau de Bressuire sur le thème, les 4 éléments.
Regards et Christophe Lemoine exposent dans ce superbe cadre des Jardins du Gué.
 
Pour Regards, il s'agit des "jardiniers", photos de passionnés prises dans les jardins familiaux de Bressuire.
 
Quant à Christophe Lemoine, ce "Cueilleur de lumière", ses superbes tirages noirs et blancs se découvrent au hasard de la visite.
 
Cette exposition restera en place jusu'à la fin octobre.
FICHE JARDINS DU GUE page 4 f2783
L'exposition sur les jardins familiaux est de retour en ville.
Elle vient d'être installée dans l'allée et autour du kiosque de la Place du Millénaire.
A voir jusqu'en septembre.
Quelques photos de cette installation faite par les services de la ville et les membres de Regards.

Sous-catégories

Une catégorie dédiée aux expositions des adhérents.
Cette catégories permettra à chacun de réaliser une petit expo sur un thème perso.
Elle sera visible pendant un certain nombre de jours sur la page d'accueil et toujours accessible apres ce délai.